Ligue Haïti
Broutons hors du territoire national les Impérialistes Français,Américains,Canadiens et leurs laquais tapis à travers la Minustha

Accueil > National > LETTRE DE LA COMMUNAUTE HAITIENNE EN REPUBLIQUE DOMINICAINE

LETTRE DE LA COMMUNAUTE HAITIENNE EN REPUBLIQUE DOMINICAINE

jeudi 6 septembre 2007, par Glele Dahomey

Nous venons de recevoir cette lettre. Nous pensons que les questions soulevées sont d’importance… Nous prions aux lecteurs d’y prêter beaucoup d’attention.

LETTRE DE LA COMMUNAUTE HAITIENNE EN REPUBLIQUE DOMINICAINE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A PROPOS DE CERTAINES DECLARATIONS DE L´AMBASSADEUR FRITZ CINEAS

Son Excellence René Garcia Préval Président de la République d’Haïti Port-au-Prince

Monsieur le Président,

Les organisations et personnes sous signées, veulent vous exprimer leurs désapprobations énergiques, en rapport à certaines déclarations impropres, faites au nom du gouvernement haïtien, par l’Ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine, le Dr Fritz Cinéas. Nous sollicitons votre intervention urgente pour les suites que vous jugerez adéquates, afin de définir la position officielle du gouvernement sur ce dossier.

Parmi les thèmes abordés par le diplomate, lors de sa participation au diner hebdomadaire des medias du Groupe Corripio le mercredi 29 Aout 2007, nous nous référons à ses approches sur la nationalité des enfants nés d’haïtiens en territoire dominicain, la situation des bateys et l’esclavage moderne. Comme les dominicains vivant à l’étranger -environ 2 millions- les haïtiens de la diaspora se sentent fiers de leur origine. Cependant, sur la base des lois en vigueur dans les sociétés d’accueil de la migration en provenance de l’ile de Quisqueya, haïtiens et dominicains, nous optons librement, sans une imposition extraterritoriale de nos constitutions, pour la nationalité des pays où nous naissons.

Partant de cette réalité liée au phénomène de la migration à l’échelle mondiale, la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme, en considérant l’article 11 de la constitution dominicaine, a émis en septembre de l’année 2005, un verdict favorable à deux jeunes filles d’origine haïtienne, à qui l’État dominicain, pour des raisons juridiquement insoutenables, refusait, le droit à la nationalité. L’affirmation de l’Ambassadeur, en réference a la constitution haitienne, que : « les enfants d’haïtiens nés en République Dominicaine, restent des haïtiens comme lui », non seulement met en évidence une méconnaissance du principe de la territorialité du droit constitutionnel, mais offre un argument officiel, non valide, aux secteurs, qui de façon discriminatoire, s’opposent à l’intégration sociale, des dominicains d’origine haïtienne, dans ce pays. D’un autre coté, une visite furtive dans les bateys, dans le cadre d’un plan de relations publiques d’une entreprise sucrière privée, aurait permis au Dr Cinéas, de considérer comme des « exagérations », les dénoncés des ONGs, sur les conditions de vie et de travail des coupeurs de canne haïtiens dans les bateys. Cette position incorrecte, prétend démentir, les rapports d’organismes et organisations internationales, conjointement à la documentation abondante produite pendant les 20 dernières années sur cette triste réalité.

Concernant l’esclavage moderne, dont les manifestations sont indéniables dans les deux pays, à travers le trafic et la traite de personnes, le Dr Cinéas a fait montre d’une ignorance inadmissible en la matière, pour un fonctionnaire de sa catégorie. Il est opportun de signaler à l’attention de votre excellence, ce qui nous parait une ironie de l’histoire, que la récente dé-classification de documents de l’Agence Centrale d’Intelligence des États Unis (CIA), a révélé, l’implication de fonctionnaires du régime duvaliériste dans le trafic de personnes, par l’embauche de bracéros. À cette époque, comme aujourd’hui, le Dr Cinéas, occupait la fonction d’Ambassadeur en République Dominicaine. Évidemment, ce fait et d’autres considérations relatives à la première gestion du Chef de Mission d’Haïti, ont provoqué, Monsieur le Président, des réactions négatives, dans l’opinion publique des deux pays autour de sa désignation en janvier 2006, par le gouvernement de transition. Nous jugeons important de souligner, que les prises de positions inacceptables de l’Ambassadeur en sa qualité de représentant du Chef de l’État, sont contraires au démenti de son Excellence, à la presse haïtienne, à son retour de la République Dominicaine en mars 2007. En cette occasion, Vous avez M. le Président, nié les déclarations qui vous avaient été attribuées, contre la perpétration de violations de droits humains, dont sont victimes de manière systématique, les migrants haïtiens, ici.

De même, M. Le Président, nous devons mentionner que l’éloquence regrettable du Dr Cinéas sur les thèmes décrits plus hauts, ne correspond nullement, au silence qu’il a gardé, face à la menace pour la liberté d’expression et les droits culturels et civiques, qu’implique une demande osée et incongrue de l’Ambassadeur assigné à la Secrétairerie d’État des relations extérieures de la République Dominicaine, M. Rhadames Batista. En sa qualité de Président du Conseil National des Frontières, l’Ambassadeur Batista, a sollicité par voie de presse, à la Commission Nationale des Spectacles publics, l’interdiction de tout programme télévisé en langue créole ainsi que l’usage du drapeau haïtien, deux composantes de l’identité de la communauté haïtienne. Nous ne pouvons pas conclure cette correspondance, sans partager avec vous, notre émoi, de constater, l’usage répété du slogan politique-électoral du parti au pouvoir, « E Palante que vamos » (Nous progressons), de la part de l’Ambassadeur d’Haïti, dans l’actuel contexte électoral en République Dominicaine.

Considérant les observations précédentes, jointes au fait que la désignation du Dr Fritz Cinéas, comme ambassadeur à Santo Domingo, n’avait pas compté avec la ratification du Sénat de la République d’Haïti, nous vous demandons, Monsieur le Président, d’accorder une priorité à ce dossier, pour assurer une représentation diplomatique et consulaire de vision moderne, capable de défendre les intérêts d’Haïti et de ses ressortissants, en République Dominicaine. Engagée en même temps dans la promotion de l’amitié et la coopération entre nos deux pays. En vous remerciant de votre attention à la présente, nous profitons de l’occasion pour vous souhaiter du succès dans votre gestion présidentielle. Ayez l’assurance, Excellence, que nous sommes disposés à participer à un dialogue entre les autorités des deux pays, en vue de l’établissement de relations transparentes, fondées sur le respect mutuel, la justice et la solidarité entre les peuples.

Centro Cultural Dominico-Haitiano (CCDH) Asociacion de Mujeres Innovadora de la Provincia San Pedro de Macoris (AMIPROS Sindicato Nacional de Trabajadores Agricolas de Plantaciones Azucareras y Similares (SINATRAPLASI) Asociacion de Comerciantes Haitianos en la Republica Dominicana Asociacion de los Estudiantes Haitianos Asociación de los Medicos Haitianos Comite Permanente Dominico Haitiano de Accion Social Asociacion de Inmigrantes Haitianos P. San Mateo Asociacion de Inmigrantes Haitianos de La Cienaga Fundacion Zile Movimiento de Mujeres Dominico-Haitianas (MUDHA) CONAMUCA : Confederación de Mujeres Capesina Plata Forma Vida Sindicato de Picadores de Cana del Ingenio Barahona (SIPICAIBA) Red Bi-Nacional Jano Sikse Empowerment Center For Carribean Inmigrants, Inc Windows on Haiti Asociacion de la comunidad Migrante Dominico Haitiana Centro para el Desarrollo Humano Dominico Haitiano Comité Permanente Dominico Haitiano de Accion Social Organización de Mujeres Migrantes Haitiana y Familia (ODEMIHF) Signatures Individuelles : Theolé Gelé Onelio Felix Perez Radamez Arias Aniel Lujel Fabiola Brignol Bernard Dimanche Nicolas Jose Lema Lic. Antonio Pol Emile Elena Polo Saint matin Joseph Lic.Manuel De Jesus Dandre Lic.Daniel ODEPA Lic.Humberto Michel Lic.. Lorenzo Marcelino Lic. Santiago Cabral Lic.Roberto Antuan Jose Licda. Maria Frias Lic. Ruben De Jesus Licda. Olga Lidia De Jesus Licda.

Dominga De Jesus Julio Adames Suarez Adames Violeta Perez Vicente De Jesus Ing. Isidro Nega Jimenez Matias Lopez Señor Kelly Perez Lic. Jolicober Santiago Lic. Luis Cirito Carmelo Luis Lafleur Risel Montón Lafleur Candida Detén Minos Rene Margarita De León Charles Francisco Suero Narciso Felimon Eusebio Pena Carline Vital Jean Ralph Placide Anis Shut Senfleis Oscar Mobil Jose Antonio Mendez Perez Mirlande Petit Ronald Hally Dr. Steeve Coupeau Jean Luckson Pierre Jocelyne Mayas Guy Antoine Fernando Lebron Lucien Silvana Lebron Lucien Dinorah Charles Germain Antonio Belisario Tousain William Belisario Tousain Zoila Lebron Lucien Silvio Charles Germain Guillermo Brea Yvan Rodríguez Jose Ismael Roman Minerva Leticia D.

Pierre Humberto Alejandro D. Pierre Chandrai Estevez Maritza ,Maldonado Neceli Luis José Corcino Milagros Peña Issette Frias Naya tilia Carrasco Gomez Jenny Carolina Marron Reyes Liliana Dolis Cristina Luis f. Milagros Mercado Doñe Carmen Mirian Vargas Valedez Elizabeth de la Cruz Cristina Lozano Egea Manuel Vásquez Sonia Ferreira Luis Chevedi Marlene Corcino Julio Roa Merleni Chevedi José Luis Corcino Chevedi Sunancia Noel Ismania Pierre Julio Noel Antonio Sencion Samuel Pierre Teresa Mejia Danilo Pérez Lulu Delfin Del Carmen Pierre Anita Teodoro Eduardo Gilber Solange d. Pierre Charlemagne d. Pierre Herminia Castillo Apolinar Felipe Rincon Pastor Eliseo Meridien Miguel Bido Fiordaliza Sepulveda Pastor Daniel Caro Pastor Saul Tejeda Bernandina Paniagua Pastora Carmen Dicen Javier Elistar Gilberto Almonte javier Mirian Santos Josefina Roa Magelin Exlace Roa Hilda Colon Mercedes Almonte Altagracia Martinez Richart Florentino Fidelina Baez Santos Exlace Jesusista Alexis Argenis Hernández Rasnely Figueroa Jairo Alexis Marcia Baez Villa Nueva Maritza Alexis Misael Alexis Radhames Troncoso Richar Cabrera Mirtha Luis Pilar hernández Viterbo hernández Rafael martinez Eliseo martinez Margarita pierre martinez Carlos pierre Gloria pie martines Yeni martinez Mauricia senfle José senfle Mauricio senfle Pamela senfle lic. Victor yeme l. Dr. Bienvenido yeme luisen Lic.

Damilia yeme yaque Ing. Moisés yeme Dr. Santiago yeme luisen Aludio yeme luisen Osa yeme luisen yovanny yeme luisen gumencindo exlis cuevas Roberto Sentime Fausta de lo Santos Amada de lo santo Claven Cailen Alexi Sosa Beatriz de lo Santo Germânia Hernández Alexis Marta Soto Ventura Nancy Morri Manuel Nibal Méndez Luchi Méndez Victor Méndez Maria Elena Méndez Juliana Mejìa Florivel Lopez Luis Enriquez Leoncio Feliz Betania Perez Julis Esteban Cuevas Francisco Ernesto Charles Jean Benito Beausejour Darius Jean Vernet Bel Luckner Nancy Michel Ana Maria Paulino Alcinger Perrez POUR AUTENTIFICATION : Rev. P. Carlos Amedee Tel 809 456-9133 Email : carlos_amedee chez hotmail.com Lic. Antonio Pol Emil Directeur du Centre Culturel Dominico-Haitien Tel 809 221-1342 apolemil chez hotmail.com Sonia Pierre Directrice du Mouvement des Femmes Dominico-Haitiennes Tel 809 689-3330 Email:soniamudha chez yahoo.com Cc Mr. Jacques Édouard Alexis, Premier Ministre Renald Clérismé, Ministre des Affaires Étrangères Jean Victor Généus, Ministre des Haïtiens Vivant à l’Étranger (MHAVE) Joseph Lambert, Président du Sénat Erick Jean Jacques, Président de la Chambre des Députes

Répondre à cet article